Technhom news

L'amiante, matériau naturel fibreux, a été largement utilisé dans de nombreux secteurs d'activités et plus particulièrement dans le bâtiment pour ses propriétés en matière d’isolation thermique et phonique, de résistance mécanique et surtout de protection incendie. Or, en raison de la dangerosité de ses fibres pour la santé, tous ses  usages sont totalement interdits  depuis le 1er janvier 1997. Toutefois, il est encore présent dans de nombreux bâtiments construits avant cette date. La Sempat propriétaire de bâtiments industriels anciens, est donc confrontée régulièrement à des situations de désamiantage, en particulier préalables à des démolitions.

Vendredi 22 février 2013 se tenait à l'UTBM (Université de Technologie Belfort-Montbéliard - Campus de Belfort) un débat sur le thème "Restaurer la compétitivité" avec Louis Gallois (Ancien directeur général du Ministère de l’Industrie, ancien Président de la SNCF et d’EADS, Commissaire Général à l’Investissement), Jean-Pierre Chevènement (sénateur), Pascal Brochet (directeur de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) et Christian Proust, Pdg de la Sempat.

Malgré la qualité de ses entreprises, de sa main d’œuvre et une accessibilité nationale et internationale renforcée par le TGV, l’Aire urbaine Belfort Montbéliard est à la peine. Dans ce contexte, les bons résultats de la Sempat permettent d’apporter une réponse concrète qui offre des perspectives. Avec 2 millions en 2010, 1,5 millions en 2011 et 2,5 millions d’euros de résultats nets pour l’année 2012, la Sempat affiche un résultat net stable, et un ratio de rentabilité de 10,7 %.